Élection Conseil d'Administration 2019

BIOGRAPHIE : CHANTAL DESJARDINS

Plusieurs d’entre vous me « connaissent » déjà. Je suis membre depuis 1997 ayant achetée mes points lors d’un weekend « Découverte » à Mont-Tremblant. Plusieurs vacances ont été prises en utilisant ces points, soit pour aller dans nos propres clubs ou dans d’autres clubs à travers Interval International. Nos propriétés sont définitivement supérieures à la plupart des propriétés offertes sur le marché même si certaines améliorations pourraient et devraient être faites pour en améliorer la valeur pour les membres. Je possède un autre temps partagé, celui-ci est une propriété unique en Ontario; cela m’a permis de vivre l’expérience et de connaitre un autre système de temps partagé, quelque peu différent d’Embarc.

Mon aventure avec le Groupe des Propriétaires Club Intrawest (GPCI/CIOG) a débuté en novembre 2015 lorsque, lors d’un court séjour à Tremblant, j’ai lu la nouvelle que nos clubs avaient été achetés par Diamond Resorts International (DRI). Je suis un membre de TUG (Timeshare Users Group) depuis plusieurs années et j’ai vu de multiples avis dans les groupes de discussions à propos de DRI. À cause de cela, je fus extrêmement inquiète de constater que DRI allait devenir notre développeur/déclarant/gestionnaire. Leur réputation parmi les sociétés de temps partagés n’était pas bonne, pour ne pas en dire plus. J’ai alors découvert le groupe CIOG sur Facebook et je fus l’un des premiers 100 membres à le joindre. Peu de temps après, Carolyn Wahrenberger, qui avait lancé le groupe, vendit ses points Embarc et rechercha un administrateur pour la remplacer. Elle sollicita Jonathan Mayer et moi-même en janvier 2016 pour prendre la relève et nous avons accepté. À ce moment, le groupe comptait seulement 200 membres. Aujourd’hui, grâce à l’effort de plusieurs membres qui ont répandu la nouvelle, notre groupe compte environ 4,000 membres et est en pleine croissance.

Je suis devenu membre du Comité de Coordination des Bénévoles (CCB/VCC) en avril 2016 – mon mandat visait à faire croître le groupe Facebook et à créer et entretenir un site web afin de faciliter aux membres, la recherche de toutes les informations importantes que nous détenions. Depuis ce jour, je m’occupe des communications, du marketing et de tendre la main aux intéressés. J’ai eu le plaisir de rencontrer un grand nombre d’entre vous en personne en juin 2016 à Vancouver lors de l’Assemblée Générale Spéciale. Aussi les nombreux courriels au ci.theownersgroup@gmail.com ainsi que plusieurs demandes pour accéder au formulaire légal du JRA (Joint Retainer Agreement) ont été jusqu’à dernièrement, reçues et répondues par moi personnellement; j’ai donc eu le plaisir de communiquer directement avec un très grand nombre de nos membres au cours des deux dernières années.

À la suite de ma retraite du Bureau-chef de Sears Canada à Toronto il y a environ six ans, je suis revenu à Montréal et presqu’immédiatement sollicitée pour travailler à l’une des universités les plus connues au Canada afin de mettre sur pieds un programme d’éducation continu pour la Faculté de médecine dentaire. Ma retraite a à peine durée six courts mois !

Mon employeur précédent, Sears Canada, fut une excellente école et m’exposa à de multiples types de travail et surtout à de plusieurs types de personnes : plusieurs milliers d’entre elles, dans de multiples circonstances très différentes! Cela m’a appris à me relever les manches, à être flexible, à écouter, à offrir mon aide quand et où je pourrais, et à travailler fort pour atteindre les résultats pour le bien commun. J’ai toujours travaillé de longues heures et en dehors d’un « horaire normal ». Mais vous connaissez tous et toutes le dicton : si vous voulez que quelque chose soit fait – demandez à une personne très occupée de le faire. Ça c’est moi.

Chez Sears, pendant ma carrière de 37 années j’ai été souvent sollicitée afin de collaborer à la « mise sur pieds » et quelques fois à mettre en œuvre seule, différents programmes. J’ai été membre de plusieurs comités et groupes de travail qui avaient reçu le mandat d’exécuter des changements développementaux, transitionnels et transformationnels. J’ai été responsable pour le développement, l’affectation, la surveillance et l’analyse de budgets de ventes de plus de 15 millions de dollars annuellement. Avant ma retraite de Sears, j’ai travaillé en tant que Consultant en Formation dans le domaine « Procurement Education » (Formation Achats). J’ai développé leur premier programme de formation des fournisseurs et ensuite eu la responsabilité de son adaptation et de sa livraison sur une base régulière. Sears avait des fournisseurs de tous types à travers le Canada – plus de 2,000.

Pendant tout mon temps chez Sears, leur devise était « Satisfaction Guaranteed or Your Money Back – Satisfaction Garantie ou Votre Argent Remis » et le service au client était le focus principal de notre travail que ce soit au niveau du magasin ou dans un poste au bureau-chef – pour les clients externes et internes. Les choses ont changé et Sears n’est plus, mais je crois que je peux sincèrement affirmer que cette devise du service à la clientèle par laquelle nous avons vécu et travaillé, est quelque chose à laquelle je continue de m’inspirer et de mettre en pratique.

J’aimerais avoir l’opportunité d’utiliser ma passion, mes connaissances de la gouvernance d’Embarc, la connaissance des problèmes que les membres rencontrent à tous les jours – en plus de mon désir de travailler fort pour les membres – dans un nouveau rôle – celui d’un membre défenseur au Conseil d’Administration. Les membres Embarc doivent avoir une bonne représentante afin de présenter leurs problèmes au Conseil d’Administration afin que celui-ci comprenne et réalise ce que les membres vivent dans ces situations ou des « défis » se présentent. Les membres désirent plus de disponibilité, une meilleure valeur pour leurs frais annuels. Les membres veulent pouvoir se départir de leurs points pour une somme représentant une portion raisonnable de ce qu’ils ont initialement déboursé. Les membres veulent l’ÉQUITÉ, la CLARTÉ et le CONTRÔLE.

J’aimerais avoir l’opportunité de faire de mon mieux pour influencer le Conseil d’Administration vers ces objectifs. En tant que votre représentante au Conseil d’Administration, je demanderais les questions « difficiles ». Je travaillerais à obtenir une meilleure valeur sur tous les aspects des points qui nous appartiennent. Je crois que je possède les qualités, un dossier expérimenté et le focus nécessaire pour être efficace en tant que prochaine Directrice Indépendante du Conseil d’Administration Embarc.

J’espère sincèrement que vous voterez pour moi !